Aktionnaire

Elon Musk vs Apple
Twitter

Suivre l'actu en 5 minutes

Recevez l’email qui rendra le suivi de l’actu économique plus agréable. Du lundi au vendredi, restez informé et diverti gratuitement.*

* Cliquez ici pour retrouver nos dernières newsletters.

Elon Musk aime les problèmes, et comme Twitter ne lui a pas suffi, il a maintenant décidé d’aller en guerre. Selon lui, Apple aurait menacé de retirer Twitter de son App Store sans donner de raison et il s’en est directement pris à Tim Cook sur Twitter. Sortez les pop-corns, l’épisode 15 de la saison 7 de Twitter va commencer.


Le système Apple

Le système Apple a été accepté pendant de nombreuses années, mais certains commencent à se demander si ce n’est pas un peu too much. Epic Games (qui produit notamment Fortnite) avait attaqué Apple en justice pour l’opacité de l’App Store en 2020, et Spotify a déjà déposé des plaintes contre le fabricant d’iPhone en Europe après le rejet de son application de livres audio par l’App Store. Pourquoi ?


Apple a un droit de regard en matière de cybersécurité sur les applications présentes dans l’App Store. En clair, elle donne l’autorisation ou non aux développeurs/entreprises de proposer l’application sur l’App Store. Mais ce n’est pas vraiment ce qui gêne Musk…


Le plus gros débat repose sur son système de frais. Concrètement, Apple impose une commission de 30% pour les développeurs qui perçoivent plus d’un million de dollars en base annuelle, et interdit aux développeurs de proposer un autre moyen de paiement que celui de l’App Store pour leurs applications. Et l’abonnement Twitter à 8 $/mois sera également soumis à ces frais.  


À la guerre

Tout allait bien pour Twitter jusqu’à ce qu’Elon Musk ne vienne chambouler les règles du jeu. Pour rappel, il veut instaurer une liberté d’expression totale sur la plateforme, et a récemment décidé de rétablir les comptes suspendus qui n’avaient pas enfreint la loi. Et ça, ça ne plaît pas forcément à Apple :  


  • Apple menace de supprimer Twitter de l’App Store sans donner de raison.
  • Apple a arrêté de faire de la publicité sur Twitter : d’après le Washington Post, L’entreprise était la plus grosse source de revenu au premier trimestre 2022 avec 48 millions de dollars de budget publicitaire. C’est donc un coup dur pour Twitter dont le chiffre d’affaires dépend à 86% des recettes publicitaires. 


Apple n’a pas encore réagi à ces accusations. Elon Musk est prêt à tout pour la liberté d’expression et envisage même de créer un smartphone (tELONphone) alternatif pour concurrencer Apple, si Twitter est exclu de l’App Store. 


Bref : Ce nouveau drama de Musk peut aussi être vu comme une tentative de faire diversion, pour faire oublier la situation critique de Twitter. Selon NPR, radio publique américaine, 50 des 100 plus gros acheteurs de publicités sur Twitter ont arrêté leur campagne sur le réseau social. Au total, « ils avaient investi plus de 750 millions de dollars en 2022 » sur Twitter. Sept entreprises de plus ont réduit radicalement leur budget publicité et elles représentaient plus de 255 millions de revenus depuis 2020 pour Twitter.

Elon Musk vs Apple
Twitter

Suivre l'actu en 5 minutes

En 5 minutes de lecture tous les matins du lundi au vendredi, devenez incollable. Gratuitement.

Elon Musk aime les problèmes, et comme Twitter ne lui a pas suffi, il a maintenant décidé d’aller en guerre. Selon lui, Apple aurait menacé de retirer Twitter de son App Store sans donner de raison et il s’en est directement pris à Tim Cook sur Twitter. Sortez les pop-corns, l’épisode 15 de la saison 7 de Twitter va commencer.


Le système Apple

Le système Apple a été accepté pendant de nombreuses années, mais certains commencent à se demander si ce n’est pas un peu too much. Epic Games (qui produit notamment Fortnite) avait attaqué Apple en justice pour l’opacité de l’App Store en 2020, et Spotify a déjà déposé des plaintes contre le fabricant d’iPhone en Europe après le rejet de son application de livres audio par l’App Store. Pourquoi ?


Apple a un droit de regard en matière de cybersécurité sur les applications présentes dans l’App Store. En clair, elle donne l’autorisation ou non aux développeurs/entreprises de proposer l’application sur l’App Store. Mais ce n’est pas vraiment ce qui gêne Musk…


Le plus gros débat repose sur son système de frais. Concrètement, Apple impose une commission de 30% pour les développeurs qui perçoivent plus d’un million de dollars en base annuelle, et interdit aux développeurs de proposer un autre moyen de paiement que celui de l’App Store pour leurs applications. Et l’abonnement Twitter à 8 $/mois sera également soumis à ces frais.  


À la guerre

Tout allait bien pour Twitter jusqu’à ce qu’Elon Musk ne vienne chambouler les règles du jeu. Pour rappel, il veut instaurer une liberté d’expression totale sur la plateforme, et a récemment décidé de rétablir les comptes suspendus qui n’avaient pas enfreint la loi. Et ça, ça ne plaît pas forcément à Apple :  


  • Apple menace de supprimer Twitter de l’App Store sans donner de raison.
  • Apple a arrêté de faire de la publicité sur Twitter : d’après le Washington Post, L’entreprise était la plus grosse source de revenu au premier trimestre 2022 avec 48 millions de dollars de budget publicitaire. C’est donc un coup dur pour Twitter dont le chiffre d’affaires dépend à 86% des recettes publicitaires. 


Apple n’a pas encore réagi à ces accusations. Elon Musk est prêt à tout pour la liberté d’expression et envisage même de créer un smartphone (tELONphone) alternatif pour concurrencer Apple, si Twitter est exclu de l’App Store. 


Bref : Ce nouveau drama de Musk peut aussi être vu comme une tentative de faire diversion, pour faire oublier la situation critique de Twitter. Selon NPR, radio publique américaine, 50 des 100 plus gros acheteurs de publicités sur Twitter ont arrêté leur campagne sur le réseau social. Au total, « ils avaient investi plus de 750 millions de dollars en 2022 » sur Twitter. Sept entreprises de plus ont réduit radicalement leur budget publicité et elles représentaient plus de 255 millions de revenus depuis 2020 pour Twitter.

Suivez l'actu en 5 minutes

Recevez l’email qui rendra le suivi de l’actu business et financière plus agréable. Du lundi au vendredi. Et c’est gratuit.

Suivez l'actu en 5 minutes

Recevez l’email qui rendra le suivi de l’actu business et financière plus agréable. Du lundi au vendredi. Et c’est gratuit.